Un architecte passionné à la retraite

 

1

 

Un architecte passionné ayant atteint l'âge de la retraite mais bien décidé à continuer à travailler, se posait beaucoup de questions:  puis-je continuer à  travailler? comment me rémunérer?  Quelles seront les conséquences fiscales ?

comment transmettre progressivement ma société?  Que faire de mes capitaux groupe qui arrivent à terme ? 

Que dois-je garder pour vivre de manière confortable ? Que puis-je donner à mes enfants?

 

Écouter- comprendre

Analyse &

optimisation fiscale

2

 

Inventaire et bilan

Plan financier

3

 

Accompagnement &

Mise en place de solutions

Actualisation & suivi du client

4

 

Notre bilan patrimonial et une étroite collaboration avec son comptable ont dégagé différentes pistes

pour la transmission de l’entreprise.

Une étude détaillée de ses besoins a permis de déterminer la rémunération dont il avait besoin pour les années futures.

Après analyse de son profil d’investisseur, de ses objectifs , du patrimoine déjà constitué, nous avons pu lui conseiller les  solutions adéquates pour placer les capitaux groupe libérés.
Une analyse de la fiscalité de son patrimoine immobilier a fait apparaître une pression fiscale importante.

Une projection des capitaux nécessaires pour subvenir à ses besoins pendant les 30 prochaines années

a montré qu’il pouvait sans soucis entreprendre un processus de transmission successorale.

De plus, il résultait du calcul des droits de succession que, sans action spécifique, ceux-ci seraient importants.

Une nouvelle société a été créée et le plan de transmission de la société existante a été mis en place.
Les revenus professionnels nécessaires ont été déterminés,  le solde des liquidités accumulées dans la société sera optimisé via les 
réserves de liquidation et investi de manière adéquate.

Les capitaux groupe à échéance ont été placés pour partie à son nom et d'autre part, des donations ont été faites aux enfants et des contrats d’assurance ont été souscrits permettant de garder le contrôle des donations tout en se réservant des revenus complémentaires.

Un nouvel achat immobilier financé entièrement par un crédit terme fixe a permis d’alléger la fiscalité immobilière.

Des donations immobilières étalées tous les trois ans tout en gardant l’usufruit ont été effectuées.  

A terme , les solutions mises en place réduiront les droits de succession de moitié.

Chaque année des solutions de placements adéquats doivent être recherchées pour les liquidités accumulées dans la société.

Le portefeuille placements est analysé régulièrement. Correspond-il toujours au profil du client ?

Les résultats sont-ils en phase par rapport au marché ?

Faut-il procéder à des arbitrages ?

Le processus de donations immobilières entamé se poursuit.